Ta-Ku

Physiquement, rien ne lie J Dilla et Ta-Ku. Le premier, artiste de Stones Throw Records et compositeur pour les plus grands (The Pharcyde, Busta Rhymes), a vécu au Etats-Unis et est décédé au moment où le second, beatmaker australien, commençait à tremper ses doigts de pieds dans la musique. Musicalement c’est une autre histoire. L’australien n’est pas juste inspiré par l’américain, il lui voue un véritable culte. C’est une relation quasi mystique, un deuil sans fin. Un mausolée à l’image de Jay Dee installé en évidence à coté du sampler n’étonnerait personne et les projets lui faisant référence ne manquent pas.
Un hommage en 27 beats courant 2010 ("Tribute: Dilla"), une participation à la compilation Do The Dilla, et enfin, le projet fou, 50 jours 50 beats pour un énième (et ultime ?) hommage à celui qui a inspiré toute une génération : 50 Days For Dilla.

On reste dans le registre Ta-Ku, un trip-hop soulful teinté de mélancolie et de sentiments. Un album bien personnel. Et puisqu’on ne rend pas hommage aux plus grands en se contentant de faire "bien", ben on creuse, on cherche et on innove. "No Snare Sunday" c’est l’idée originale de ce requiem. Tous les sept jours le snare disparait et, même si l’idée parait saugrenue, le résultat n’a rien de décevant.

Bien sur, 50 morceaux de grande classe serait une performance hors du commun.L’album commence en fanfare, le milieu manque un peu de tenu et d’accroche mais le final est composé avec les tripes et la larme à l’oeil. Jay Dee ne s’en retournera pas dans sa tombe.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s